webleads-tracker

La réglementation sur le transport de denrées alimentaires

transport denrees alimentaires

Afin de garantir la santé et la sécurité des consommateurs, de nombreuses règles ont été édictées pour la conservation des produits destinés à l’alimentation. Cela vaut pour les restaurants, les magasins alimentaires, les usines de production, les étals de marché et bien d’autres acteurs, dont les transporteurs.
C’est la raison pour laquelle les véhicules destinés à transporter des denrées alimentaires sont soumis à certaines normes et obligations, en termes de propreté, de conditionnement et de température. L’accord ATP (Accord sur le Transport des denrées Périssables) définit d’ailleurs une liste de véhicules autorisés dans ce secteur.

 

Un véhicule propre et correctement aménagé pour éviter les risques de contamination

L’une des premières règles à respecter, qui tient du bon sens, est d’avoir un véhicule parfaitement sain. Autrement dit, il doit être toujours propre et correctement entretenu. Le conteneur doit donc être conçu de sorte à être facilement et impeccablement nettoyé et désinfecté. Cela est d’autant plus important lorsque le fourgon ou le camion transporte alternativement des denrées alimentaires différentes ou d’autres types de marchandises. Il doit alors être nettoyé entre chaque chargement.

Le risque de contamination peut aussi survenir lorsque le conteneur du véhicule comporte à la fois des aliments et d’autres produits. Il est alors indispensable de séparer convenablement les différentes marchandises avec un conditionnement adapté.

 

Le respect de la chaîne du froid et des liaisons chaudes

Certaines denrées périssables doivent être conservées à une certaine température, afin de garantir une consommation sans danger.
Les produits congelés doivent pour la plupart être transportés dans un camion où la température n’excède pas -18°, parfois jusqu’à -12°. Les véhicules concernés doivent également disposer d’un système permettant un contrôle régulier de la température dans le conteneur.

Pour les aliments dits réfrigérés (viandes, lait, fromages, etc.), la température maximale dépend du type de denrées, mais ne doit jamais dépasser 7°, hormis pour certaines catégories de produits dont la température de conservation est définie par le fabricant.
Enfin, les plats livrés chauds sont eux aussi soumis à une réglementation de température lors du transport. Celle-ci ne doit en effet pas descendre sous la barre des 63°.

Retour aux actualités