webleads-tracker

Cultiver la bienveillance au travail

groupe-Caille-bienveillance-travail

Vrai facteur de performance, la bienveillance au travail n’est pas seulement un concept à la mode, mais un mode efficace de management.

 

Qu’il s’agisse du rapport avec les autres, entre collègues ou avec son supérieur hiérarchique direct :  la bienveillance implique une grande adhésion à vouloir faire le bien d’autrui sans attendre de contrepartie.

Du respect à la reconnaissance

La bienveillance n’est absolument pas l’apanage des faibles et ne doit plus faire sourire. Elle n’a rien à voir avec le laxisme et n’est pas signe de faiblesse. Elle suppose quelques notions et comportements simples : le respect entre patron et employés mais aussi entre les salariés eux-mêmes, la gentillesse et la politesse, l’écoute et la reconnaissance.

Le droit à l’erreur constitue la clé de voûte du management bienveillant. D’ailleurs, le pardon diminue la colère, l’anxiété et les émotions négatives.

Des salariés plus efficaces

Ayant un impact direct sur la santé des membres de l’entreprise, la bienveillance permet de lutter contre le stress, l’absentéisme, le burn-out ou les risques de dépression. Mais aussi d’améliorer l’engagement, la prise d’initiative, la créativité et la productivité des salariés. C’est un facteur essentiel pour une vie professionnelle épanouie. Voilà  pourquoi notre groupe s’intéresse de prêt à cette question.

Extrêmement contagieuse, la bienveillance profite finalement  à tous : à l’employé comme à l’employeur et, plus largement, à toute la société.

Pour suivre toute l’actualité du groupe, rejoignez-nous sur notre page Facebook

Retour aux actualités